Réussir sa prise de poste : 3 écueils majeurs à éviter

Réussir sa prise de poste atelier-coaching-adultes-hp-cap-d-etre-soi-cycle1-reze11

Pour réussir sa prise de poste, prendre sa place, savoir si c’est non ou si c’est oui pour vous, vous connaissez-vous assez pour cela ?

 

Écueil 1 : croire que le mental suffit

Il est nécessaire d’être sur vous, à votre écoute avant, pendant et continuellement. De porter toute votre attention sur vous. Le 1er écueil est de croire que lorsqu’on a compris avec la tête, ça suffit. Il n’en reste pas moins que le réaliser, l’incarner, est une grosse étape ! Et là, je vous invite à l’expérimentation. Je suis fan de l’expérimentation, pour moi, rien n’est plus authentique, valable pour choisir ce qui marche pour vous par vous. Dans tous les cas, passez à l’ACTION ! Je compare souvent ça à un livre de recettes, vous pouvez en avoir 1000 des recettes mais si vous ne les essayez pas, vous ne saurez pas. Il est important de s’y mettre ! Essayez, trompez-vous : il n’y a pas de problème avec ça.

Cela demande du courage pour réussir sa prise de poste et prendre sa place = oser se mettre en action
-Grâce à cela, une autre ouverture de la réalité est possible

Écueil 2 : sens et motivation = action et pas l’un sans l’autre

Mais action qui vient de vous, je parle d’implication = d’une réponse à un besoin. D’une mise en mouvement. Car si cela vient de l’extérieur, cela ne va pas fonctionner. N’attendez pas que l’environnement ou l’autre viennent mettre la limite ou vous laisse la place ou vous donne l’opportunité de. Parfois ce n’est pas encore le bon moment de se lancer ou de prendre CE poste qui se présente même si ça règle un inconfort. Ce n’est pas grave, cela viendra, c’est temporaire. Le tout c’est de ne pas vous enfermer dans ce contexte, ce prétexte. De l’accueillir : « oui, j’ai envie mais je n’y arrive pas ». Chacun est à son étape de vie, rien n’est perdu ni trop tard.

Cela demande aussi du courage, de sortir de sa zone de confort, de se regarder en face pour de vrai, accepter les erreurs et les fragilités, les zones d’ombre.
Important d’attribuer du sens (besoin : lequel) et de la motivation en même temps.

Citation que j’aime beaucoup et pour moi prend tout son sens
Tu me dis = j’oublie
Tu m’enseignes = je me souviens
Tu m’impliques = j’apprends

Donc ne vous forcez pas à faire des choses qui ne vous conviennent pas ou qui ne sont pas dans vos missions. Apprenez à dire non, à exprimer vos avis avant de démarrer afin de ne pas arriver avec vos croyances, vos peurs et de provoquer la répétition. Ce sont les premiers pas pour réussir sa prise de poste.

Écueil 3 : Ce n’est jamais acquis

Et non, dormir sur les lauriers, ce n’est pas pour ce sujet là !
Prendre soin de soi, affermir sa place, son caractère : ce n’est jamais fini, c’est continuer d’avancer, la vie est mouvement. Actuellement, c’est peut-être difficile de prendre sa place mais cela va changer. Pour retrouver la motivation : il est nécessaire de retrouver du sens, un besoin, c’est ça le moteur !

Parfois vous êtes motivé(e) mais vous n’avez pas les moyens ou l’inverse : est là on procrastine. Lorsque c’est la cas, c’est que vous êtes en conflit avec vous-même, écoutez les parts qui sont en tension en vous : « j’ai conscience de ce qui se passe et c’est ok ». Nous ne sommes tout puissant et on n’arrive pas toujours du premier coup. Il est important de mettre la lumière sur vos mécanismes intérieurs car le cerveau se focalise sur ce que vous lui demandez de focaliser.

Il n’en reste pas moins que regarder ces mécanismes ce n’est pas si facile que cela : il faut oser, oser regarder ses freins. Cela se passe avec du courage et du temps. Par petits pas. Douceur, courage, car c’est aussi être exposé(e) que de se regarder telle quand on est : courage de se reconnaître vulnérable. Ça fait partie du chemin à accomplir, votre lien avec vous sera garant du lien que vous aurez avec les autres.

Pas si simple de le faire seul(e), trouver les espaces pour cheminer. On a parfois besoin de soutien pour lever les freins, rappelez-vous les 3 étapes :

1) Vous savez que vous avez besoin de changer, de vous épanouir, d’être leader de votre vie
2) Vous savez comment faire pour cela
3) Vous avez ENVIE de changer

Cette 3ème étape est souvent oubliée, ou pas suffisamment creusée ou réfléchie.